Le e-commerce : une expérience à améliorer






Développement du e-commerce

Malgré sa progression constante dans l’Hexagone et dans le reste du monde, le e-commerce doit encore offrir une meilleure expérience d’achats aux consommateurs pour que ceux-ci puissent l’adopter pleinement.

Le problème des ventes en ligne est qu’elles ne donnent que rarement la possibilité aux cyber acheteurs de voir de près les produits qu’ils veulent acquérir.

Le e-commerce et ses limites

En France, le e-commerce a de nouveau enregistré une hausse nette de 14% au premier trimestre 2013. En 2012, 70% des français ont acheté au moins un produit sur la toile et le développement de ce secteur ne semble avoir aucun frein.
Depuis environ quatre ans, la part des seniors dans l’acquisition en ligne a considérablement augmenté par rapport aux autres cyberacheteurs.

Toutefois, malgré cette progression constante, l’expérience du commerce sur internet reste encore assez pauvre

En effet, pour être totalement adopté par les utilisateurs, les e-commerçants devront trouver des moyens pour donner une expérience d’achat spécifique, à l’instar des distributeurs qui, depuis de nombreuses années ont mis à la disposition des industriels des espaces pour donner vie à leur marque.

Le contexte des achats sur le web semble être trop froid et trop fonctionnel, pour que ce domaine puisse mieux se développer. Selon Publicis Modem, plus de 55% des consommateurs avouent avoir besoin d’un contact physique et de voir le produit de près avant d’effectuer les acquisitions en magasin.

Les points à améliorer dans l’e-commerce

D’après des études menées par Publicis Modem, il est indispensable de trouver un excellent compromis entre créativité et technologie pour que les ventes en ligne puissent mieux se développer. Selon l’agence, les fonctionnalités de l’e-commerce doivent devenir un vecteur d’expression des marques et permettre de mieux découvrir les produits.

Ensuite, il est indispensable d’améliorer les fiches de produits de contenus publicitaires et le story-telling pour séduire plus de consommateurs. D’autre part, le social doit également être intégré dans l’e-commerce et celui-ci doit offrir une meilleure expérience multi canal aux cyberacheteurs.

En d’autres termes, une solution de réconciliation des marques et de la vente en ligne doit être mise en place

Dans le domaine des CMS, l’évolution de l’Open Source permettrait de développer des systèmes révolutionnaires pouvant unifier les marques et l’e-commerce. Avec  Drupal Commerce et d’autres solutions innovantes, cette séparation commence à s’estomper.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.