Les contribuables adoptent progressivement les services en ligne






Le rapport d’activité de la Direction générale des finances publiques a fait savoir que la part des contribuables qui paiement leurs impôts en ligne en 2011 a progressé de 0.7% par rapport à 2010. Une progression de 15% a toutefois été enregistrée au niveau des télédéclarations.

la dgfp

Sur la voie de la modernisation

Les contribuables se laissent séduire petit à petit par les services en ligne proposés par Bercy pour déclarer et payer les impôts.

Selon le dernier rapport d’activité de la Direction générale des finances publiques (DGFiP), ils représentent en 2011 4% du total des contribuables.

Si ce pourcentage est encore bien faible, il a augmenté de 0.7% par rapport à 2010 et de 1.6% par rapport à 2009. La proportion est pourtant différente selon le type d’imposition.

Pour la taxe d’habitation par exemple la part des contribuables qui s’acquittent sur Internet est passé de 2.9% en 2009 à 4.7%. Le pourcentage de ceux qui paient la taxe foncière et l’impôt sur les revenus a de son côté reculé à 3.5%.

Pour ce qui est des déclarations, la DGFiP a noté une augmentation de 15% par rapport à 2010 des opérations effectuées sur Internet. Au total, 12.2 millions de télédéclarations ont été comptabilisées.

L’administration fiscale qui ne cesse de vanter les avantages du service en ligne a fait remarquer que malgré les affluences records au cours de la campagne de déclaration, le site est resté fluide.

La DGFiP s’est engagée depuis quelques temps dans une phase de modernisation qui passe le développement des procédures en ligne. Pour promouvoir ces services en ligne, l’administration fiscale propose par exemple des délais supplémentaires pour les télédéclarations.

Le paiement en ligne entre plus que jamais dans les habitudes du public. Il touche progressivement divers aspects de la vie quotidienne.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.