Collecte de fonds : la Croix Rouge hongroise à la pointe de la technologie






Croix RougeEn Hongrie, les personnes qui désirent contribuer aux efforts de secours aux Philippines après le passage du typhon Haiyan peuvent adresser des dons à la Croix Rouge hongroise en scannant un QR code sur une page Facebook.

 

 

 

Une campagne lancée sur Facebook

Ce n’est pas la première fois que la Croix Rouge hongroise fait appel à la nouvelle technologie pour lever des fonds. Après le tsunami qui a touché le Japon, l’organisme humanitaire était passé par le mobile pour collecter des fonds.

Cette fois, pour aider les sinistrés du typhon Haiyan aux Philippines, il a fait appel aux réseaux sociaux. En effet, une campagne a été lancée sur Facebook pour inciter les personnes à contribuer financièrement aux opérations de sauvetage et de redressement du pays. Elles peuvent alors procéder au paiement avec leur smartphone directement sur la page. Les dons transitent par l’application mobile MasterCard qui a été développée par la société hongroise Cellum.

Une solution plus intuitive

Pour pouvoir utiliser ce mode de paiement, il faut d’abord télécharger l’application sur le smartphone et y relier une carte bancaire. Ensuite, pour faire un don, il suffit de scanner le QR code qui s’affiche sur la page Facebook. Les données de transactions sont alors affichées sur l’écran et une somme minimale, qui peut être augmentée, est proposée. L’utilisateur n’a plus qu’à appuyer sur le bouton envoyer et entrer un code PIN pour autoriser la transaction. Un message est ensuite envoyé pour confirmer le succès de l’opération.

Les dons sont immédiatement transférés sur le compte de la Croix Rouge hongroise pour les Philippines.

Pour le porte-parole de Cellum, Balázs Inotay, les dons sont souvent effectués impulsivement. Les donateurs ont donc besoin d’agir vite et c’est ce que permet la solution de Cellum. Il est cependant à noter que cette méthode ne peut être utilisée qu’en Hongrie.




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.