Livraison du colis chez le voisin : cette question qui dérange !






La livraison du colis dans le e commerce

 

Étant donné les nombreuses réactions sur internet, nombreux sont ceux qui ont déjà été obligés d’aller récupérer leurs propres colis chez le voisin d’à côté.

Parce qu’on n’était pas là, parce que le livreur a jugé que ce serait plus facile, etc.

Un comportement habituel qui ne gêne outre mesure ni les sociétés de livraison, puisque ça les arrange, ni les boutiques en ligne, puisque ça n’a jamais été prévu ni écrit nulle part.

Prévu entre les livreurs et les sites de e-commerce

Le fait de livrer une commande chez le voisin en cas d’absence est prévu

A priori, cela ne doit pas poser des problèmes, mais quand le colis livré doit être préservé des yeux indiscrets, ou quand l’état du colis est tel que le client est en droit de le refuser ? Cela n’est pas prévu.

Une situation assez difficilement compréhensible puisqu’elle n’est avantageuse que pour celui qui fait la livraison et pourrait à terme porter atteinte à l’image d’un site d’e-commerce. Et pourtant, la pratique est courante et de nombreuses réactions portent à croire que cela plaît de moins en moins.

Alors, vers qui retourner la faute ?

Vers les sites d’e-commerce qui font appel à des enseignes de livraison qui pratiquent ce genre de méthode ou vers les sociétés de livraison eux-mêmes qui disent pourtant que les clients-entreprises apprécient ce genre de méthode ?

C’est là toute la question posée par certaines rédactions et qui malheureusement est restée sans réponse que ce soit de la part des prestataires que des autorités responsables comme la FEVAD. La FEVAD qui regroupe pourtant les plus grands sites d’e-commerce en France, donc un acteur tout à fait apte à répondre aux inquiétudes des clients des boutiques en ligne.

Lecture extensive et réinterprétation à outrance ?

Derrière cette nouvelle problématique pour le consommateur, les livreurs et les sites d’e-commerce font appel à leurs Conditions générales d’utilisation (CGU).

Ainsi chez UPS, une des plus grosses entreprises de livraison en France et dans le monde, la société répond qu’il est tout à fait possible que ce genre de situation puisse arriver. Toutefois, un avis de passage est donné au propriétaire du colis et que son expéditeur peut éventuellement s’opposer à la livraison chez le voisin.

Mais lecture faite des CGU, on y retrouve que « seule une personne semblant avoir l’autorité pour accepter la livraison au nom du destinataire » peut recevoir le colis. Interprétation donc très large de leurs propres conditions de vente.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.