Beats Music : l’abonnement in-app sur iOS






beatsLa plateforme Beats Music donne désormais à ses auditeurs sur iOS la possibilité de s’abonner à son service de streaming musical à la demande directement à partir de l’application.

 

 

30% pour Apple

Beats Music est relativement nouveau sur le marché de la musique à la demande mais grâce à une recommandation intelligente, le service est devenu très populaire en quelques mois.

Si l’application est téléchargeable gratuitement, les utilisateurs doivent payer 9.99 dollars par mois après les 7 premiers jours d’essais gratuits. Jusqu’à présent, Beats Music avait contourné le système d’achat in-app d’Apple pour ne pas avoir à payer les 30% de frais à la firme de Cupertino.

Pour s’abonner, les utilisateurs devaient payer soit sur le site Web de la plateforme, soit via l’opérateur mobile. Désormais, ils peuvent directement s’enregistrer dans l’application iOS.

D’autres plateformes de streaming musical proposent également le paiement in-app sur iOS. C’est le cas de Rhapsody, Slacker et Rdio. Rdio a choisi de différencier les tarifs pour les consommateurs qui utilisent le système de paiement in-app d’iTunes et ceux qui vont sur son site Web. Le prix de l’abonnement est respectivement de 14.99 et 9.99 dollars. De leur côté,  Rhapsody et Slacker, comme Beats Music, affichent 9.99 dollars, peu importe où les clients décident de payer.

Un marché prometteur

Depuis qu’Apple a décidé d’étendre son prélèvement de 30% à tous les abonnements passant par iTunes, plusieurs services de streaming musical, dont Spotify, refusent ce mode de paiement. Ils avancent qu’ils ne peuvent pas se le permettre car le coût des licences de musique engloutit déjà plus de la moitié de leurs recettes. Par ailleurs, ils sont aujourd’hui nombreux à se rendre compte qu’il est difficile de priver les centaines de millions d’utilisateurs d’iTunes d’un moyen de paiement pratique et instinctif.

À l’heure actuelle, la priorité de Beats est d’acquérir des clients via iTunes et de collaborer avec AT&T. Car, bien que naissant, le marché de la musique à la demande est de plus en plus concurrentiel.

Selon la Recording Industry Association of America, 20% du chiffre d’affaires de l’industrie de la musique proviennent des services de streaming en 2013. Ces revenus ne proviennent pourtant que de 6.1 millions de clients, soit moins de 3% de la population adulte des États-Unis. Le marché intéresse donc de plus en plus les géants du Web. Youtube et Deezer devraient être les nouveaux arrivants cette année. Amazon et Apple envisagent également de tâter le terrain.

 

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.