Les applications mobiles face aux sites web mobiles






En dépit des problèmes rencontrés fréquemment sur les applications, des études ont permis de connaitre que les mobinautes sont bien plus intéressés par ces logiciels plutôt que par les sites destinés aux appareils mobiles.

Les applications mobiles prisées

Les applications plus attractives que les sites

À la demande du géant du marché des logiciels et des services, Compuware, des études ont été menées pour mesurer l’attrait des applications mobiles auprès des consommateurs et optimiser leurs fonctionnements.

Environ 3 534 utilisateurs ont été interrogés à propos de leurs expériences sur les apps et les améliorations que les logiciels devraient embarquer.

La majorité des enquêtés ont tout d’abord répondu que le caractère ludique était le plus important. D’autre part, ils ont ajouté que les paiements dans les apps devraient être plus ergonomiques et plus rapides.

Hormis les problèmes et les perfectionnements que les mobinautes souhaitent voir sur les applis, les résultats de cette enquête ont permis de démontrer que ces dernières sont plus attractives par rapport aux sites web mobile

En effet, selon les personnes interrogées, les portails sur smartphone sont moins pratiques, plus difficiles à utiliser et sont souvent sujets à des ralentissements assez gênants. Toujours au niveau des apps, les possesseurs d’appareils mobiles souhaitent également recevoir les informations sur les produits et des recommandations sur les réseaux sociaux.

Après les études, le directeur général de Compuware Benelux, Geert Speltincx a conclu que la rapidité et la disponibilité sont les principaux facteurs qui contribuent au succès des applications sur appareil mobile. Il a également affirmé que dans l’absence de ces deux facteurs, le logiciel n’a aucune valeur aux yeux des mobinautes.

Monsieur Speltincx a également ajouté que ces critères devraient être pris en compte par les développeurs dès la conception des programmes.

Les applications mobiles : ce qui dérange

Hormis les souhaits des mobinautes dans les apps, l’enquête a aussi permis de dégager que la majorité des utilisateurs, soit 79 %, accordent rarement une deuxième chance aux logiciels qui présentent des bugs, provoqués en partie par une incompatibilité, ou des défaillances dans la programmation.

La plupart du temps, les apps défaillants prennent directement le chemin de la poubelle virtuelle. Un grand nombre de sondés ont pourtant affirmé que des problèmes surviennent fréquemment lors du lancement des apps durant les six derniers mois.

Environ 62 % des enquêtés ont été victimes d’un crash ou d’un message d’erreur, 47% ont observé des ralentissements durant le lancement et 40% ont rapporté que certains programmes ne démarraient pas.

Avec le développement important des réseaux sociaux, ces défauts sont rapidement partagés vers les autres internautes bien avant les points forts des applications, ce qui entraine une mauvaise évaluation et des pertes assez conséquentes au niveau des téléchargements

Cependant, en dépit de ces problèmes rencontrés sur les logiciels pour mobile, les mobinautes semblent être attirés de plus en plus vers ces apps.

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.