2012 : une année faste pour Rovio






L’éditeur du jeu Angry Birds a empoché le gros lot en 2012 en annonçant avoir doublé son chiffre d’affaires en un an.

Angry Birds

Entre produits dérivés et nouvelles versions, l’oiseau rouge s’affirme de plus en plus comme une référence dans le monde du casual gaming.

 

 

Un jeu pourtant très basique

Qui a dit qu’il fallait de grandes prouesses technologiques pour devenir un succès planétaire ? Angry Birds en est la preuve.

A côté des grosses productions comme Call of Duty ou Tomb Raider, ces jeux qui entrent dans le domaine de l’art, le petit bijou de Rovio fait office de Petit Poucet. Il faut le reconnaître qu’avec des oiseaux furax catapultés par un lance-pierre sur des petits cochons, on a vu plus creusé sur le plan du scénario.

Ultra-simpliste, voire enfantin, le principe a pourtant séduit des millions de personnes. Le jeu a un pouvoir d’addiction sans pareil dans l’univers des casual games du moment

Devant le succès phénoménal que connaît le jeu Angry Birds, la publication des résultats de son éditeur a été très attendue. L’information est aujourd’hui tombée. La société finlandaise a connu une année 2012 particulièrement faste. Selon le responsable financier de l’éditeur, Herkko Soininen, le chiffre d’affaires de l’entreprise a plus que doublé entre 2011 et 2012 passant de 75.6 millions d’euros à 152.2 millions. Le bénéfice net a quant à lui progressé de 57% passant de 35.4 millions d’euros à 55.5 millions.

Des oiseaux aux œufs d’or

Il faut savoir que les jeux Angry Birds comptent à ce jour quelque 1.7 milliards de téléchargements sur différents supports mobiles (iOS, Android, Windows Phone, …)

Le lancement des nouvelles versions à savoir Angry Birds Star Wars, Angry Birds Space et Bad Piggies ont beaucoup contribué à booster le nombre de downloads. Ainsi, en décembre 2012, le titre a recensé 263 millions de joueurs actifs.

Outre les jeux, Rovio a aussi tiré profit des différents produits dérivés. Peluches, sacs, tee-shirts, chaussettes, sandales ou encore coques de téléphones à l’effigie d’Angry Birds se vendent comme des petits pains.

Ainsi, la société tire 45% de ses revenus de la ligne « consumer products ». Elle n’entend pas s’arrêter en si bon chemin car un nouveau parc d’attraction dédié au jeu va ouvrir dans la région de Shanghai en Chine, dans le même style que celui qui a été créé en Finlande l’année dernière. Un film d’animation en 3D est aussi en préparation dans les studios de la société et dont la sortie est annoncée en 2016.

Comme quoi, après avoir crevé les écrans des mobiles, les petits oiseaux Rovio visent désormais le cinéma

 




Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.